SALOMÉ LECLERC


Biographie

Salomé Leclerc lance son premier album en septembre 2011 sous étiquette Audiogram. Enregistré à Paris, Sous les arbres est aussitôt remarqué par la critique. L’artiste se démarque par sa singularité, son originalité et la grande sensibilité de son interprétation. L’album ne tarde pas à faire son chemin jusqu’en Europe, où naît une collaboration avec la maison de disque Tôt ou tard. En plus d’une tournée de quelque 120 représentations, son début de carrière est marqué, entre autres, par une nomination à l’ADISQ dans la catégorie Révélation de l’année, le Prix André Dédé Fortin remis par la SPACQ, le Prix des diffuseurs internationaux de la Bourse RIDEAU/SODEC. Salomé Leclerc devient rapidement une figure reconnue de la relève musicale québécoise.

À l’automne 2014, l’auteure-compositrice-interprète présente un deuxième album issu, cette fois, d’une coréalisation avec Philippe Brault. Sans trahir la signature déjà forte de l’artiste, 27 fois l’aurore propose des ambiances électroacoustiques qui se détachent de l’univers plus folk de ses premières chansons. Des voix qui se dédoublent ici et là, des guitares électriques plus assumées, des arrangements riches qui savent surprendre, l’album permet à une deuxième tournée de prendre place et d’aller à la rencontre d’un public encore plus grand.

Avec un nombre considérable de spectacles des deux côtés de l’Atlantique et un succès critique unanime, son parcours artistique jusqu’ici irréprochable se poursuit. Elle cumule les reconnaissances prestigieuses: Prix Espoir du Festival d’Été de Québec, Prix Rapsat-Lelièvre 2015, le Coup de cœur chanson francophone 2015 remis par l’Académie Charles-Cros en France, Prix Félix-Leclerc 2015 remis par les Francofolies de Montréal. Trois importantes nominations à l’ADISQ 2015 font également rayonner son travail: album de l’année – choix de la critique, album de l’année alternatif et réalisation de l’année.

Son implication dans plusieurs projets musicaux lui permet de mettre en valeur son talent de multi instrumentiste. Elle participe notamment à la tournée de Vincent Vallières durant tout l’été 2015, jouant autant des percussions que des guitares.

Forte de ces expériences scéniques, elle retient l’attention de l’artiste français Vianney qui lui offre les premières parties de sa tournée 2017 en France. Salomé saisit la chance d’élargir son public français. Elle joue une vingtaine de soirs devant des salles combles dont plusieurs Zéniths. Ces spectacles lui permettent de conclure sa deuxième tournée sur une expérience marquante avant de se consacrer à l’écriture et à la production d’un troisième album.

Deux ans de production donnent vie à l’album le plus accompli de sa carrière, selon plusieurs critiques. Les choses extérieuresest lancé en octobre 2018. Sur cette œuvre incarnée, Salomé assume tous les rôles d’un bout à l’autre, signant la réalisation, les arrangements, et jouant de tous les instruments à l’exception des violons. Elle s’entoure d’Antoine Corriveau (directeur artistique), de Philippe Brault (conseiller musical), de Sébastien Blais-Montpetit (prise de son) et de Ghyslain-Luc Lavigne (mixage) qui contribuent à l’éclosion ce cet album pop-rock d’une rare finesse. L’album figurera d’ailleurs dans la plupart des palmarès de fin d’année comme étant parmi les meilleures sorties de 2018 (Le Devoir, La Presse, Journal de Montréal, CBC, Sirius XM, pour ne nommer que ceux-ci). La voix demeure son outil principal révélant profondeur, fragilité, justesse et pureté. Les chansons sont structurées avec audace, la musique surprend, Salomé enchante en refusant la facilité.

La tournée de l’album Les choses extérieures est en cours aux quatre coins du Québec. Un saut en Europe est prévu pour 2019.

ÉQUIPE DE L'ARTISTE